Aller au contenu

Gina.

2 min
Gina et son vélo vintage d'occasion. Paris, France. 2023. © Nicola Fioravanti

Hola ! Moi, c'est Gina Serret, calligraphe, artiste du lettering et designer de typographie, originaire de Barcelone et installée à Paris depuis début 2020, à peu près au moment où mon vélo actuel est entré dans ma vie.

On peut dire que je pédale depuis toujours. J'ai encore en mémoire le jour où j'ai lâché les roulettes de mon BH orange, grâce à l'acharnement de mon père. C'était magique ! J'ai jamais été une pro du vélo, mais plutôt une adepte de ce moyen de déplacement qui me procure le maximum de plaisir. Pendant mon enfance, c'était surtout l'été, avec mon VTT, à explorer tous les recoins de mon village de vacances. Plus tard, au début de ma carrière, j'avais mon beau vélo vert pour filer du domicile au bureau. À l'époque, c'était encore rare de voir des cyclistes au quotidien dans ma ville natale, mais ça a bien changé, et maintenant, quand je rentre à Sabadell, je suis entourée de cyclistes de tous âges !

Actuellement, j'ai juste un vieux vélo de loisir chiné sur Le Bon Coin juste après le premier confinement de 2020. Mais ma passion pour le vélo a explosé depuis, et je rêve d'un engin plus technique, léger et idéal pour des sorties sérieuses. Le monde du gravel me tente énormément!

Faire du vélo me détend à fond, ça me rend super heureuse. La sensation de vitesse sur le visage, la cadence des jambes, le fouillis de mes cheveux... Tout ça renforce mille fois mon sentiment de liberté. C'est difficile à décrire avec des mots, mieux vaut le vivre.
J'ai l'impression de relativiser les distances depuis que je me déplace toujours à vélo, car en bicyclette, une longue distance n'est jamais synonyme de temps perdu. Faire du vélo, pour moi, est synonyme de liberté, bonheur, santé.

Il ne faut jamais sous-estimer les dangers évidents de rouler en ville. Même en étant un cycliste urbain aguerri, baisser la garde face aux imprévus peut mener à des accidents. Même si ça contraste avec les sensations géniales à vélo, il faut se rappeler qu'on reste les plus vulnérables sur deux roues dans la rue.
Cela dit, je ne peux que vous conseiller de se lancer dans le plaisir de rouler pour vos déplacements quotidiens.
Intégrez le vélo dans votre vie, car les avantages tant individuels que collectifs sont évidents !

Autres femmes en vélo

Alexane

Alexane